← Retour

Vincent Lambert, chronique d’une mort annoncée

Le 25 août 2019 par Claire.

Homme discret de son vivant (Soleil en Vierge, conjonction Lune-Saturne), Vincent Lambert est pourtant devenu, malgré lui, une personnalité médiatiquement connue, comme le suggère la position de Jupiter à l’Ascendant au Trigone du Soleil et du MC. De fait, ce Jupiter a une __maîtrise sur la VIII__… Certes, cette position du maître de VIII en I est un premier indicateur mais cela ne suffit pas à expliquer cette vie brutalement écourtée.

Screenshot 2019-09-02 at 14.35.52

Tout d’abord, un axe VI-XII qui questionne d’emblée :

  • La VI contient trois planètes « maléfiques » (Mars, Uranus, Pluton… avec un Uranus opposé Lune Noire et Chiron) augurant de secousses sismiques au niveau du travail ou de la santé.
  • L’aspect le plus révélateur et le plus inquiétant, c’est la conjonction du Maître d’Ascendant (Vénus) et du Maître de XII (Mars).

Sachant que le cycle Vénus-Mars est de 32 ans, nous ne sommes guère étonnés que son accident de la route survienne pile au moment où la conjonction se renouvelle au même endroit dans le signe de la Balance, comme l’indique sa révolution solaire de 2008 (triple conjonction Mercure-Vénus-Mars en IX sur la RS).

Quant au 11 juillet 2019, date de son décès après des années de guerre médiatique autour de son coma, cela intervient à l’opposition d’Uranus, à 42 ans et au moment de la conjonction Saturne Pluton au carré de son Maître d’Ascendant.

A noter aussi la répétition d’Uranus en aspect des nœuds (au natal : Uranus conjoint Nœud Nord et en 2019, Uranus carré aux Nœuds).

Il faut dire que depuis 2010, Uranus est en Bélier, Pluton en Capricorne et n’ont cessé d’envoyer des dissonances à son amas planétaire en VI. Espérons que ce transit d’opposition d‘Uranus lui apporte la Liberté, avec un grand L.



Article publié pour la FDAF.