← Retour

Jérémy Ferrari : l’humour noir comme bouclier

Le 24 oct. 2022 par Claire.

Thème astral Jérémy Ferrari

Source : Marc Brun

On pourrait croire que les humoristes sont des personnes joyeuses, drôles et bonnes vivantes dans la vie, pourtant souvent, il existe une face plus sombre, plus tourmentée… Pour eux, il faut parfois se dépêcher d’en rire plutôt que d’avoir à en pleurer.

Jérémy Ferrari ne fait pas exception à cette règle. S’il a l’air charmant, vif et dynamique (Soleil-Vénus-Mercure en Bélier), le verbe est mordant (Lune-Pluton en Scorpion), l’humour noir, corrosif, antisocial !

Il faut dire que l’angoisse est bien présente dans ce thème : le Cancer, signe craintif et peureux, et la Lune, maître d’ascendant qui s’identifie à Pluton, planète analytique et obsessionnelle. Cette conjonction située en maison V (celles de la créativité, du divertissement, entre autre) permet d’exorciser les peurs et les angoisses par un humour très noir.

Mais les démons sont bien là :

« Je fais tout pour ne pas être dans le réel. Le fait de travailler en permanence et de vivre la vie à flux tendu, me permet de ne pas trop réfléchir, de ne pas me retrouver seul avec moi-même et de dériver dans ma tête. Ça calme mes angoisses et mes problématiques. »

Effectivement, Jérémy est en permanence dans l’action, en bon Bélier hyperactif, telle la « Ferrari » qu’il a choisi en nom de scène ! L’amas Soleil-Vénus-Mercure en Bélier en X se prêtant à la vivacité mentale et physique de trublion.

Car l’hyperactivité est aussi une sublimation de l’angoisse. Bouger tout le temps pour montrer que l’on est vivant… ce qui ramène à l’histoire maternelle, à ce qui se cache derrière cette Lune-Pluton forte qui interroge sur le vécu de la mère au moment de la naissance ?

La dépression guette pourtant, jusqu’à une tentative de suicide. L’opposition Mars-Saturne étant un aspect de plus apportant une alternance entre des phases « up » (Mars) et « down » (Saturne), loin d’être propice à la sérénité. Le fait que cette opposition soit conjointe aux nœuds lunaires peut aussi être une indication que cette tendance d’auto-destruction soit en lien avec l’histoire transgénérationnelle, qu’il serait intéressant de creuser, et qu’en bon neptunien, il capte.

La fuite dans l’alcool n’y change évidemment rien : Neptune angulaire, le signe oral du Cancer…

Jusqu’au diagnostic :

« Je rentre en cure de désintox et là, plus beau jour de ma vie, des psychiatres me disent : vous êtes obsessionnel compulsif, obsessionnel idéatif, vous avez un trouble de l'attention avec de l'hyperactivité, vous êtes HP, Haut Potentiel, une forme de surdouance. »

Difficile en effet de concilier toutes ces énergies : la fougue marsienne, le mental en effervescence (Soleil-Mercure trigone Uranus), la crainte Cancer, l’angoisse plutonienne. Mais gageons que son Soleil-Vénus sextile Jupiter offre une bonne protection, et que l’intense énergie plutonienne (Pluton en domicile bien aspecté) se soigne par l’humour.