← Retour

Docteur Péchier ou le complexe du super-heros

Le 28 juil. 2019 par Claire.

Même s'il est à ce jour en liberté conditionnelle, le docteur Frédéric Péchier n'en finit plus de défrayer la chronique de l'actualité. Avec en ce moment dans le ciel, Neptune en Poissons et la conjonction Saturne-Pluton en Capricorne, le moins que l'on puisse dire c'est qu'un anesthésiste spécialisé en réanimation cardiaque ne pouvait qu'être sur le devant de la scène, en synchronicité avec le Ciel actuel !

Screenshot 2019-09-02 at 15.46.15

Rappelons les faits... Depuis 2017, ce médecin zélé, hyper spécialisé et admiré de ses confrères, est mis en examen pour 24 cas d’empoisonnement dont 9 mortels. Son mode opératoire supposé : empoisonner les poches d'hydratation ou d'anesthésie de patients de ses confrères, provoquant ainsi des arrêts cardiaques et arriver en sauveur pour les réanimer... et ce, peu importe l'âge du patient non pas de 7 à 77 ans mais de 4 à 85 ans !

Les experts psychologues s'étant penchés sur son cas font état de "traits de personnalité pervers et paranoïaques" précisant que pour ce « besoin massif de reconnaissance », « rien ne l’arrête, pas même la mort d’une personne inconnue ». « Ce comportement destructeur et répétitif d’un autre chosifié repose sur un élan de vengeance froide mais puissante, de colères sourdes qui proviennent probablement d’un narcissisme blessé, voire humilié dans l’enfance. […] Le passage à l’acte criminel lui permet, au moins temporairement, […] d’anesthésier les blessures narcissiques perpétrées contre lui. » Ils notent des « traits de personnalité pervers et paranoïaques ».

Penchons-nous à présent sur son thème...

Un axe VI-XII qui saute aux yeux

Avec 5 planètes sur l'axe de la santé, accompagnées de Chiron et la Lune Noire, difficile de passer à côté. De surcroît, nous y retrouvons :

  • Le Maître d’AS en XII (Mars)
  • Le Second maître I /VI en XII (Vénus)
  • Le Maître de VIII en VI (Pluton)
  • Le Maître du Soleil en VI (Uranus)
  • Le Maître de XII en VIII ( Neptune)

VI, XII et VIII sont liées, idéal pour un métier de réanimation (Pluton) cardiaque (Mars). D'autant que Mercure, maître de VI en X indique le lien entre cet axe de la santé et la profession. On pourrait ajouter également que Saturne (maître de X) est en Trigone de Pluton (VI) et Soleil (en X). Enfin, avec Uranus angulaire en VI, nous allons vers la spécialisation dans le médical.

Finalement, un métier en parfaite adéquation avec ces planètes pas toutes bien intégrées... Bref, une voie toute tracée avec une pointe d’anesthésie et d’opiacée apportée par Neptune, maître de XII en VIII ☺

Cela pourrait rassurer.

Oui mais...

Un thème marqué par les planètes de « Ça »

Les planètes de "ça", d'instinct, de pulsion dominent le thème :

  • Lune et Mars angulaires en Bélier en XII sont deux planètes primaires, d’impulsion, de sur-émotivité, d’extrémisme, qui font « démarrer au quart de tour », sans réflexion (de celles qui vous font dire "casse-toi pauvre con" ou "traverse la rue pour trouver du boulot" quand, à l'évidence, il aurait mieux valu se taire ☺ ...)
  • L'Identification du maître d’As à la Lune met l’accent sur un pôle infantile, narcissique, et sur un sentiment d’infériorité.
  • Un Soleil à la fin de la X, certes prometteur professionnellement, mais qui plus problématique pour la confiance en soi (carré à l’AS) d’où le risque de surcompensation en se la jouant « je suis le meilleur, le plus fort… »
  • Un Jupiter en domicile au carré de Pluton parfaitement en rapport avec sa spécialité professionnelle, symptomatique de toute puissance, de pouvoir, d’érotisme ou d’agressivité qui pourrait se vivre aussi au travers de questionnements métaphysiques… Mais avec la prédominance du « ça » c’est plutôt le registre de la perversion qui nous apparaît.

De leurs côtés, les planètes de "Surmoi" ne suffisent pas à contrebalancer celles de pulsion (Soleil mal intégré par le Moi (carré à l’AS), de même pour Uranus (opposé AS). Certes, le Soleil Trigone Saturne induit du self control et on devine qu'il en faut pour faire ce métier, mais il ne l'emporte pas assez par rapports aux aspects déjà cités.

Uranus, autre planète de « surmoi » est également mal intégrée car opposée à l’AS. Quant à Saturne, bien relié par le trigone au Soleil, mais lui aussi au carré de Vénus, le deuxième maitre de I.

Un pôle immature, narcissique (Lune), voire paranoïde (Uranus mal intégré)

Le Maître d'Ascendant en XII s’identifiant à la Lune donne un pôle infantile, une identification à la mère, au féminin. Avant d’aller plus loin dans l’analyse, il est essentiel de connaître le type de relation que le sujet a vécu avec sa mère et ce que cette dernière a vécu (Lune affligée en XII).

Avec Mercure, Mars et Lune dominants dans ce thème, la place est faite aux planètes jeunes. On peut également supposer que le Soleil est probablement carré à l'Ascendant, renforçant une problématique à s’affirmer, à être viril. Le sentiment abandonnique est accentué par le carré Vénus Saturne qui concerne la maison et la XII.

Le Narcissique est présent avec cette Lune très forte.

L'opposition à Uranus (VI) maître du Soleil, au DS et opposé à Mars engendre de la démesure, voire une tendance mégalomaniaque (Soleil dissonant et fort Jupiter carré Pluton), paranoïaque.

L'histoire maternelle

Enfin, on devine, comme l'ont indiqués les experts psychologues, que l'histoire à la mère est fondamentale (Lune, maître de IV en XII), violente (Mars, Uranus, Lune Noire,) : et que le passage de Pluton sur Uranus vers 7 ans, en même temps que le cycle de Saturne qui activait le carré Saturne-Vénus natal... a certainement été une période déterminante.

Ce seul événement peut suffire à expliquer un basculement d'un sujet lunaire surémotif et réactif. Combien d'autres docteurs Péchier sont nés le même jour à la même heure sans avoir sombrer dans un besoin délirant de reconnaissance ... peut-être tout simplement parce que l'histoire à "maman" était plus facile ?

En conclusion, le thème nous renseigne sur ce profil complexe :

Mars et Jupiter, en domicile, l’emportent sur les planètes de « surmoi » rendant le sujet plus instinctif que contrôlé, avec une tendance à la paranoïa (Uranus) et au besoin de pouvoir et de toute puissance (Jupiter-Pluton) sur un fond infantile (maître d'ascendant en XII s'identifiant à la Lune) accompagné d’un narcissisme blessé (carré Vénus-Saturne).

La "blessure" ou "l'humiliation narcissique" pour reprendre les termes des experts trouvent probablement leur source dans son enfance, vers 7 ans.

Bref, si le Docteur Péchier bénéficie de la présomption d'innocence à ce jour, l'astrologue pourra tout de même affirmer que le thème est loin d'incarner un preux sauveur de la veuve et de l'orphelin...



Article publié pour la FDAF.