← Retour

Archie Mountbatten-Windsor, un ADN royal

Le 24 sept. 2019 par Claire.

A peine le petit dernier des Windsor pointait-il le bout de son nez en mai dernier que les astrologues se penchaient déjà sur son berceau. Il faut dire que la famille royale d'Angleterre passionne toujours autant et que le petit dernier n’échappe pas à la règle ! Ainsi, le 6 mai 2019 à 5h26 naissait Archie Mountbatten-Windsor, fils du prince Henry, duc de Sussex, arrière-petit-fils de la reine Élisabeth II et du prince Philip, duc d’Édimbourg. Un sacré pédigrée et un thème à la hauteur des espérances... Solide comme il se doit… et qui a de qui tenir !

Une personnalité solide

Screenshot 2019-09-25 at 10.49.23

Ce qui nous intéresse dans cet exposé tient surtout des points communs entre le jeune Archie et son illustre ascendance, nous passerons donc assez rapidement sur ce qui fait la spécificité de ce thème. Nous retiendrons tout de même :

  • Un fort individualisme

Avec un Soleil et As en Taureau, Lune en Gémeaux et M.As en Bélier, c’est le printemps qui prime. L'encadrement de l’AS par le Soleil et Uranus va dans le sens de quelqu'un ayant tendance à être centré sur lui. Même chose avec un Soleil en I, 9 planètes situées à l'est et de nombreuses conjonctions. L'absence d'eau dans ce thème très terrien en rajoute encore en ce sens.

  • Une Maison XII importante

4 planètes dont le maître d’AS (vénus), le maître de I (mercure), Le maître de la Lune (mercure), le maître de XII (neptune), le maître de VI (mercure), Chiron.

En outre, on constate un carré en T avec Jupiter (maître de VIII), Mars (second maître de XII) et Neptune Apex (maître de XII, dans sa maison).

Bref, une maison XII qui interroge et qui dérange : l’explication de la santé est possible (malade ou soignant), celle d’un sentiment d’emprisonnement pour un individu qui se veut libre également (Soleil Uranus) ou d'un exil à l'étranger (Saturne, maître de IX en X au MC : profession à l’étranger ?) … entre autres interprétations. Il faudra attendre ses 7 ans, premier carré de Saturne sur Vénus pour en voir une possible manifestation.

  • De fortes angularités, 3 planètes en domicile

Le Soleil Uranus donne une personnalité propre, qui se démarque, a besoin de liberté, qui peut se sentir prisonnier de son statut public (XII). Indice d'une identification au père, bonne image.

La conjonction Pluton Saturne au MC s’exprimera probablement sur la vie professionnelle : carré à Vénus, maître d'Ascendant, il témoigne d'un mal être, d'angoisse, de frustration. Mais Trigone au Soleil, il sera favorable à son image de marque et lui donnera du charisme.

La Lune en Gémeaux en I le rend adaptable, vif, la relation à une mère adolescente est bonne mais moins sécurisante que la relation au père avec qui il partage beaucoup de points communs (cf. seconde partie).

Un fond terrien Taureau / Capricorne / Saturne au MC et une maison II importante : avec Mars Jupiter, indique le besoin de posséder, l’avidité d’avoir…

Au final, on retiendra un thème solide avec 3 planètes en domicile (Jupiter, Saturne, Neptune), un soleil à l’As en en Taureau trigone à un Saturne en domicile de Maison et Signe. Le Maître d'AS en XII en exil bénéficie du Trigone à Jupiter en domicile.

L'ADN des Windsor de grand-mère en petit fils et en arrière-petit-fils.

Ce thème présente des angularités familières à qui s'intéresse à la famille royale. Les points communs sont nombreux avec le Prince Harry mais aussi, en sautant une génération, avec la Reine Elisabeth elle-même.

M.Gauquelin, statisticien bien connu des astrologues, a apporté un éclairage sur l’hérédité astrologique affirmant (et démontrant) qu'une planète angulaire chez un des parents a de fortes chances de se retrouver angulaire chez l’enfant.

Intéressons-nous à l'affiliation paternelle, celle de sang royal.

Screenshot 2019-09-25 at 10.57.39

  • Le signe du Taureau, une marque Windsor

Notre petit double Taureau a de qui tenir. Papa (Harry) a la Lune en Taureau, tout comme Papy (Charles), bien que celle-ci soit dissonante et un tantinet frustrée, et la "Queen Mother" est également du signe du Taureau. Une famille bien ancrée dans le terrien, des personnalités solides, tenaces, avec le sens de la possession.

  • Saturne, Pluton angulaires

Notre Royal Baby naît avec la "fameuse" conjonction Saturne Pluton en Capricorne au MC en X, donc particulièrement importante (Trigone au Soleil). Un aspect que son illustre papa, le Prince Harry connaît bien puisqu'il arbore la même conjonction Saturne-Pluton, également au MC en IX en Scorpion, là encore en domicile (un peu plus secouée celle-ci, en opposition à une Lune en Taureau en IV, symptomatique d'un petit garçon qui a perdu sa maman trop tôt...).

Quant à Elisabeth, si les planètes ne sont pas en conjonction, elles sont bien en évidence sur les axes: Saturne est au MC en Scorpion en X et Pluton au DS en Cancer en VI.

Bref, pouvoir, charisme et sens des responsabilités sont clairement une composante forte des Windsor, nés pour régner... et durer (en bons Taureaux), même, bien sûr si le petit dernier des Windsor, septième sur l'ordre d'accession au trône n'est pas appelé à régner.

  • Les Nœuds Lunaires

Puisque l'on en est à parler d'ADN, intéressons-nous à la généalogie à travers l'analyse des nœuds Lunaires. Là encore, les similitudes sont présentes. Archie et Elisabeth ont leurs nœuds confondus (Nœud Sud en Capricorne, nœud Nord en Cancer, le premier sur l'axe IV-X, la seconde en I-VII). Les nœuds sont dans les mêmes maisons entre Archie et Harry : axe IV-X... A noter que chez le Prince Charles, les nœuds sont également en IV-X mais inversés par rapports aux deux plus jeunes....

Bref, les nœuds nous parlent d'un destin lié à la famille et à la profession...

  • L'Axe Capricorne Cancer

De façon générale, nous noterons l'importance de cet axe dans la famille (excepté chez Charles) : Archie, avec cette conjonction angulaire Saturne Pluton Trigone au Soleil, Harry et Elisabeth, tous deux Ascendant Capricorne. Cet axe rappelle l’axe IV-X, celui de la famille, des racines et de la sphère sociale.

  • Aspect Jupiter-Neptune

Enfin, entre autres points communs, l'aspect Jupiter-Neptune est présent chez Elisabeth (opposition), chez Harry (conjonction) et chez Archie (carré). Cet aspect vient compenser l'aridité de Saturne-Pluton et donne un côté plus dionysiaque et plus Humide, donc plus chaleureux, plus humain, mais aussi chimérique avec le risque de désillusion.

En somme, nous pourrions conclure en affirmant que l'on ne peut renier les lois du sang, les points communs au sein d'une même famille sont dans l'ADN, comme dans l'héritage astrologique...



Article publié pour les Echos d'Hermès.